La coordination du projet Formation, Recherche, Environnement dans la Tshopo (FORETS) a organisé, à Kinshasa, ces 5 et 6 Juin 2018, un atelier au cours duquel ses experts ont présenté un choix d’interventions qu’ils se proposent de mettre en œuvre dans le cadre du programme Environnement et Agriculture durable financé par le 11e FED.
Le projet FORETS fait l’objet d’une convention de délégation conclue entre l’UE et le CIFOR, le centre international de recherche forestière qui s’est allié à plusieurs partenaires scientifiques et techniques afin d’appuyer le gouvernement congolais dans la conservation des richesses biologiques de la réserve de biosphère de Yangambi et pour un développement socioéconomique en faveur des populations vivant en sa périphérie immédiate.
Les interventions proposées et leurs modalités de mise en œuvre, fruits d’une année dLa coordination du projet Formation, Recherche, Environnement dans la Tshopo (FORETS) a organisé, à Kinshasa, ces 5 et 6 Juin 2018, un atelier au cours duquel ses experts ont présenté un choix d’interventions qu’ils se proposent de mettre en œuvre dans le cadre du programme Environnement et Agriculture durable financé par le 11e FED.
Le projet FORETS fait l’objet d’une convention de délégation conclue entre l’UE et le CIFOR, le centre international de recherche forestière qui s’est allié à plusieurs partenaires scientifiques et techniques afin d’appuyer le gouvernement congolais dans la conservation des richesses biologiques de la réserve de biosphère de Yangambi et pour un développement socioéconomique en faveur des populations vivant en sa périphérie immédiate.
Les interventions proposées et leurs modalités de mise en œuvre, fruits d’une année d’étude, ont été débattues au cours de ces deux journées d’atelier par différentes parties prenantes ainsi que quelques institutions et membres de la société civile.
Les grandes lignes d’action retenue. La phase suivante sera la sélection d’actions spécifiques et d’intervenants de mise en œuvre.
‘étude, ont été débattues au cours de ces deux journées d’atelier par différentes parties prenantes ainsi que quelques institutions et membres de la société civile.
Les grandes lignes d’action retenue. La phase suivante sera la sélection d’actions spécifiques et d’intervenants de mise en œuvre.