Programme d’appui à l’amélioration de la navigabilité des voies fluviales et lacustres en RDC – PANAV

Date signature
01/12/2010
Montant
60.000.000 €
Maître d’œuvre
Ministère de Transport et Voies de Communications
Date limite de mise en œuvre opérationnelle
01/12/2018



Ce projet est conçu pour appuyer à travers le FED la volonté de la RDC d’améliorer la navigabilité d’une partie des voies d’eau du pays.

Pour ce qui concerne les voies fluviales lacustres ce financement porte sur les axes principaux du bief moyen c’est-à-dire de catégorie 1 : sur le fleuve Congo entre Kinshasa el Kisangani et sur, la rivière entre Malela-Kwa (embouchure de la rivière Kasaï dans le fleuve Congo) et Ilebo, et, partie du Lac Tanganyika. L’amélioration des infrastructures de certains ports principaux ce réseau est également prise en compte par le projet. Une remise à niveau du personnel administrations responsables de la navigabilité et des infrastructures fluviales el lacustres et également nécessaire pour une meilleure gestion du réseau.

Ce projet sera articulé autour de quatre volets :

  • Hydrographie et hydrologie ;
  • Aménagement et entretien des navigables ;
  • Infrastructures portuaires ;
  • Renforcement des capacités.

Objectif globale

Lutter contre la pauvreté d’une partie des populations congolaise en contribuant au rétablissement et à la préservation durable des infrastructures de transport pour garantir l’accès aux marchés et aux services sociaux et administratifs.

Objectif spécifique

Améliorer la navigabilité d’une partie des voies fluviales et lacustres de la RDC et, par ce biais, l’efficience du système de transport multimodal de la RDC.

Résultats attendus

Obtention et exploitation par la RVF des données hydrographiques, hydrologiques et bathymétriques nécessaires à la gestion et à l’amélioration des conditions de navigation sur les voies de catégories 1.
Création d’albums de navigation en utilisant les moyens modernes (images aériennes et indications OPS), basés sur des levés bathymétriques sur lesquels sont indiquées les passes sûres et les obstacles à la navigation ; mise à jour après chaque crue et mise à disposition des usagers.

Parties prenantes

Ministère des transports et voies de communication, Régies des voies fluviales (RVF), Compagnie des voies maritimes (CVM), ONATRA, Société nationale des chemins de fer du Congo (SNCC), CICOS.