Restauration des écosystèmes du parc national des Virunga et valorisation durable de ses ressources naturelles

Créé en 1925, le parc national des Virunga est le plus vieux de la RDC et possède un potentiel touristique considérable. Ce parc de 800.000 ha est situé à l’est de la RDC, dans le Nord-Kivu, tout au long des frontières avec le Rwanda et l’Ouganda. La présence des zones volcaniques, des forêts de montagnes, des savanes mixtes et du lac Edouard offre une faune et une flore exceptionnelles. Les gorilles de montagne, les chimpanzés et le volcan actif sont des opportunités d’un développement des activités touristiques.

Toutefois, le parc est confronté à la présence de plusieurs groupes armés qui freinent les activités et favorisent le braconnage à l’arme automatique. À cela s’ajoute la recherche du bois de chauffe, de bois d’œuvre et de terres fertiles par les populations environnantes, qui empiètent sur les limites du parc, sans oublier les pressions pour l’exploitation minière et pétrolière.

Au courant de l’année 2017, plusieurs actions visant à sécuriser le parc ont été initiées. Cela a concerné notamment :

  • L’organisation des opérations contre les groupes armés avec le soutien des FARDC et l’appui de la MONUSCO ;
  • La poursuite de la construction d’une clôture électrique autour de Rumangabo ;
  • L’organisation des séances de formation des gardes, avec pour objectif d’atteindre l’effectif de 700 gardes par an.